Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 10:29

Le colloque international de Toulouse est passé depuis plus d'un mois déjà, et je m'aperçois que je n'ai pas pris le temps de vous en dire quelques mots... (j'ai déjà lu ça quelque part, pas vous ? pas étonnant j'ai toujours un mois de retard...) ce qui, vu les circonstances, est assez étonnant. Il faut dire que les choses ont une certaine tendance à s'accélérer depuis que je suis (re)plongé, jusqu'au cou (plus et c'est l'asphyxie) dans la rédaction de la première partie de la thèse. Et là, je sens que je m'enfonce un peu trop, que la respiration devient plus difficile, alors je vais me sortir un peu de là en m'offrant le plaisir de vous raconter la belle histoire de ces 22 et 23 octobre.

Tout a commencé pour moi le 21 octobre 2010, en pleine grève Sncf et donc par une journée galère avec près de 12 heures de train pour rallier Toulouse... (Euh, oui, bon, ça fait un peu autobiographie à la noix, genre "Les nouvelles aventures de notre petit héros schopenhauerien" dans le dur monde qui ne se plie pas à sa Volonté... Mais bon, aujourd'hui, je me fais plaisir !) Le respect et le soutien de la grève a parfois ses limites, c'est ce que m'a appris cette journée (oui, bon, petit sentiment personnel très bref dû à la fatigue et à l'énervement, mais je retire ce que j'ai pensé). Je suis arrivé, au final, à bon port, avec le sentiment qu'en cette belle soirée tombant sur la ville rose j'étais à l'aube de deux jours de débats passionnants.

Le 22 octobre, lorsque j'arrive sur le lieu du colloque, je suis accueilli par l'organisateur Arnaud François, que j'avais déjà eu l'occasion de rencontrer à Francfort, fin septembre. Vu que M. Vincent Stanek, inspecteur adjoint d'académie, était retenu pour cause de gestion des grèves, et que mon billet sur le blog à propos de la pulsion de mort avait retenu son attention, Arnaud François m'a proposé de remplacer M. Stanek, le lendemain... Quelle stimulante surprise ! Quelle chance j'ai eu ! Je tiens à remercier, ici, Arnaud François pour la grande confiance qu'il m'a témoigné en me proposant ce remplacement et pour son accueil au sein de la fine équipe des conférenciers. Une organisation parfaite à tous points de vue, et personnellement deux jours vraiment spéciaux, motivants et enrichissants.

Je ne rentre pas dans le détails des débats, qui furent vraiment passionnants et qui ont eu le mérite d'aborder nombre d'aspects de la pensée de Schopenhauer, de manière complémentaire. Une vraie discussion, une vraie unité, de celles qui font les colloques les plus réussis. Une publication des actes est en projet aux éditions "Olms". Tous les textes seront ainsi disponibles d'ici quelques temps. Je ne manquerai pas de vous tenir informer de cette publication, dont j'ai la chance (par la même occasion) de faire partie.

Le 23 octobre, j'ai donc fait une conférence intitulé "Volonté de vivre et pulsion de mort", titre un chouïa improvisé (mais qui finalement, n'est pas si mal que ça...), texte un chouïa rédigé pendant la nuit à partir de mon billet et de mon mémoire de Master (Merci à Julien et Christelle, pour le prêt de l'ordinateur, sans qui rédiger quelque chose aurait été impossible !), lecture un chouïa stressée... mais une belle conférence (enfin, en tout cas, j'en étais content, ce qui, en ce qui me concerne - et ceux qui me connaissent un peu le savent - n'est pas rien !) et un bon débat à la suite pour clôturer le colloque. Ironie du sort, je crois que ce fût là, ma plus belle conférence, ma plus claire et ma mieux réussit quant à la forme tout au moins (le contenu nécessite évidemment plus de travail et de recul), et je n'avais qu'un peu plus de 24 heures pour la rédiger et la préparer. Une expérience assez unique, je dois le dire, mais je crois que je l'ai déjà assez dit, tellement ce fût pour moi, sur le coup, une immense satisfaction, la réussite d'une sorte d'épreuve, d'un défi lancé à moi-même. Avant, je ne m'en serais pas cru capable, et il faut avouer que cette expérience fût des plus importantes pour moi et pour la confiance que je peux avoir en mes capacités.

Merci à tous ceux qui m'ont soutenu et aidé au cours de ces deux superbes journées. Merci à tous ceux, conférenciers, auditeurs, qui ont participé à cet événement des plus marquant, personnellement, et philosophiquement par la qualité des débats. Je tiens à adresser ici mes remerciements à tous ceux qui étaient présent et profiter de ce billet pour les saluer chaleureusement. Je tiens également à vous remercier, chers lecteurs, d'être de plus en plus nombreux à consulter ce blog chaque jour, malgré mon manque parfois affligeant de régularité dans mes posts. J'ai parfois la sensation que les objectifs de ce blog de faire connaître la pensée de Schopenhauer, de la valoriser en montrant qu'elle prend place au sein des réflexions philosophiques  passées et actuelles, et d'être un des facteurs de rapprochement et de cohésion des schopenhaueriens, commencent  doucement à prendre vie !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles Banvoy
commenter cet article

commentaires

Koda 17/01/2011 21:49


Merci de ce petit compte-rendu. Pourriez-vous svp nous tenir au courant de la publication des contributions si vous étiez au courant ?


Jean-Charles Banvoy 18/01/2011 16:42



Faisant partie des contributeurs, je ne manquerai pas de vous tenir informés de l'avancée de la publication. J'ai visité votre site, je n'ai pas eu le temps de tout lire mais j'y reviendrai très
bientôt, et je le trouve vraiment passionnant.



Présentation

  • : Schopenhauer
  • Schopenhauer
  • : Etudes de la pensée de Schopenhauer et notamment de son rapport à la psychanalyse et aux neurosciences.
  • Contact

Profil

  • Jean-Charles Banvoy
  • Allocataire de recherche en Philosophie sur le sujet : "Schopenhauer et l'inconscient : de Kant aux neurosciences ?"
 UMR 7117, Laboratoire de Philosophie et d'histoire des sciences, Archives Henri Poincaré, Université Nancy 2
  • Allocataire de recherche en Philosophie sur le sujet : "Schopenhauer et l'inconscient : de Kant aux neurosciences ?" UMR 7117, Laboratoire de Philosophie et d'histoire des sciences, Archives Henri Poincaré, Université Nancy 2

Archives