Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 09:30

Le 15 mai 2008, le jour de l’impression de mon mémoire et de sa remise aux membres du jury, j’ai appris que mon projet de thèse : « Schopenhauer et l’inconscient neuro-cognitif : le dépassement du cognitivisme ? », avait été retenu par le ministère et recevait une allocation de recherche. Mon enthousiasme est alors passé du simple au triple ! C’est une chance inouïe de pouvoir continuer mes recherches, de réaliser mon projet de thèse et donc de poursuivre mon projet philosophique. Je n’avais plus qu’une envie :  que ma soutenance de mémoire soit passée pour pouvoir commencer cette nouvelle aventure !

 

Mais c’était présumer de mes forces. Les mois de mars, d’avril et de mai avaient été d’une très grande intensité et m’avaient complètement épuisé. De plus il fallait mener à terme l’ensemble des procédures administratives et préparer l’oral du 1er juillet devant le jury de l’école doctorale, « Langages, temps, sociétés ». Je n’ai pas été tranquille et véritablement en vacances avant cette date. Au lieu de prendre quelques semaines de repos total, pour déconnecter complètement, j’ai directement voulu entreprendre la relecture complète des œuvres de Schopenhauer et l’établissement d’un corpus (qui consiste à relever dans tout l’œuvre de Schopenhauer l’ensemble des passages où apparaissent les termes « corps », « inconscient », « intellect », « cerveau », etc.).

 

C’était là encore présumer de mes forces, oublier que j’avais besoin de repos et ne pas réaliser que j’avais besoin de faire un break, de me déconnecter de tout cela. Il me fallait surtout retrouver l’envie, la détermination et la motivation, que les événements de fin mai à début juillet avaient profondément affaibli. Il fallait surtout que je fasse le point sur ma vie, que je m’assure qu’au fond c’est bien ce que je désirais et que je retrouve le sens de ce que j’avais entrepris comme de ce que je comptais entreprendre. Tout cela je l’ai retrouvé lors d’une soirée d’août, sur une plage près de Perpignan, le visage caressé par la tramontane, la mer frémissante dans mon dos, les yeux tournés vers les Corbières couronnées d’un merveilleux soleil couchant. C’est à partir de ce moment que les choses ont repris leur cours, que j’ai retrouver l'envie de reprendre mes lectures et de retravailler mon projet de thèse, pour préciser mes propos.

 
La rédaction du projet achevée, la recherche pouvait donc véritablement démarrer !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles Banvoy
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Schopenhauer
  • Schopenhauer
  • : Etudes de la pensée de Schopenhauer et notamment de son rapport à la psychanalyse et aux neurosciences.
  • Contact

Profil

  • Jean-Charles Banvoy
  • Allocataire de recherche en Philosophie sur le sujet : "Schopenhauer et l'inconscient : de Kant aux neurosciences ?"
 UMR 7117, Laboratoire de Philosophie et d'histoire des sciences, Archives Henri Poincaré, Université Nancy 2
  • Allocataire de recherche en Philosophie sur le sujet : "Schopenhauer et l'inconscient : de Kant aux neurosciences ?" UMR 7117, Laboratoire de Philosophie et d'histoire des sciences, Archives Henri Poincaré, Université Nancy 2

Archives