Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 13:58

Quand le sujet est déterminé, on a l’impression d’avoir avancé, d’avoir fait le plus gros du travail de recherche… et on se trompe monumentalement !! Surtout quand le sujet est du genre : « Schopenhauer et Freud. » Bon, affinons un peu et déballons la problématique : « Quelle est la nature du lien entre Schopenhauer et Freud ? » Ouah !!  C’est déjà mieux ! On ne sait pas vraiment mieux quoi faire, quoi penser, ni où aller, mais ça fait du bien de transformer ça en question. Ca fait tout de suite plus philosophique !

 

Plus sérieusement, je me heurtais à une immense difficulté : j’avais deux ans pour accomplir une comparaison entre les pensées de Schopenhauer et de Freud, sans trop connaître la seconde et sans avoir jamais fait de travail de recherche. J’avais deux œuvres entières à lire, à analyser et à comparer… Mais je savais où cette recherche allait me mener, je savais que je trouverai entre Schopenhauer et Freud un lien très fort, une relation profonde et, en la philosophie de Schopenhauer, les prémisses de la psychanalyse…

 

Quel idiot j’étais de penser une telle chose !! Je suis entré dans cette recherche avec la ferme conviction que j’allais constater et faire reconnaître une parenté entre ces deux penseurs. « Redonnons à Schopenhauer le mérite d’avoir découvert les bases philosophiques de la psychanalyse ! », me disais-je avec une bête et méchante naïveté. Encore une de mes idées fixes d’une crédulité sans égale, qui au bout d’une année de lecture a volé en éclats !

 

La relation entre Schopenhauer et Freud est simplement historique et anecdotique. Si on excepte les références de Freud à Schopenhauer (références qui ne sont même pas des citations, ni des renvois à des passages bien précis de l’œuvre de Schopenhauer) il n’y a aucun rapprochement possible entre la pensée freudienne et la philosophie de Schopenhauer. Plus mes lectures avançaient, plus l’incompatibilité radicale des deux pensées m’apparaissait clairement. En soi, cela n’a rien de très surprenant : ça ne l’est que parce que dans la littérature (bien limitée il faut l’avouer) qui s’intéresse à ce lien, la compatibilité semblait être l’évidence même…


 Je
ne vais pas ici raconter l’ensemble du processus. D’une part, parce que ça appartient au passé, et d’autre part parce que je n’en ai ni l’envie, ni la patience ! Pour ceux qui seraient intéressé par ce travail, j’ai publié une page spéciale où vous pourrez y trouver l'introduction de mon mémoire (le plan et la conclusion suivront). Si vous voulez en discuter n’hésitez pas (je n’ai pas l’air comme ça mais je sais être sérieux quand il faut) !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles Banvoy
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Schopenhauer
  • Schopenhauer
  • : Etudes de la pensée de Schopenhauer et notamment de son rapport à la psychanalyse et aux neurosciences.
  • Contact

Profil

  • Jean-Charles Banvoy
  • Allocataire de recherche en Philosophie sur le sujet : "Schopenhauer et l'inconscient : de Kant aux neurosciences ?"
 UMR 7117, Laboratoire de Philosophie et d'histoire des sciences, Archives Henri Poincaré, Université Nancy 2
  • Allocataire de recherche en Philosophie sur le sujet : "Schopenhauer et l'inconscient : de Kant aux neurosciences ?" UMR 7117, Laboratoire de Philosophie et d'histoire des sciences, Archives Henri Poincaré, Université Nancy 2

Archives